Lanzarote – Brute et minérale

Hello,

Ça fait longtemps que je n’étais pas venue par ici.

La crise sanitaire a mis à mal nos possibilités d’évasion même si l’envie était toujours là.

Un peu plus de 24 mois après les Îles Féroé, nous avons enfin pu remonter dans un avion. 

Et pour cette nouvelle destination, nous avons choisi la beauté brute et minérale de Lanzarote. 

Au moment où j’écris ce billet, les conditions d’entrée pour les français sont le pass sanitaire européen et le QR code espagnol.

Attention, il faut aussi se rendre sur le site spain travel health https://www.spth.gob.es/ afin de renseigner toutes les informations pour obtenir le QR code permettant de passer les contrôles à l’aéroport.

Pour ce nouveau voyage, nous sommes partis avec Easy jet.

Notre voyage était initialement prévu en octobre 2020 mais nous avons dû le reporter suite au 2ème confinement. 

Les reports ont été gratuits. Nous avons uniquement payé la différence. 

Pour la location, nous sommes passés par Cicar. Il ne faut hésiter à prendre des agences locales moins chères que des loueurs internationaux. Pour cette location, toutes les assurances étaient comprises et le 2ème conducteur offert.

Côté hébergement, pour ces 10 jours nous avons opté pour des formules complètement différentes que je vous présente dans l’article.

Lanzarote est une petite île (58 km * 34.5 km)

Vous pouvez passer de la côte occidentale à la côté orientale en 30 mn environ. Et du Nord au Sud il faut compter environ 55 mn.

  • Jour 1 : 

Nous avons débuté notre séjour par un hôtel en all inclusive :  le THB Tropical Islands.

C’était la 1ère fois en tout inclus pour nous.

La formule a pour avantage de nous avoir permis d’être complètement dégagés de l’organisation des repas. 

Et au final nous avons trouvé que ça nous offrait encore plus de liberté. Il faut dire que la restauration du THB est variée et très qualitative, c’est important d’être attentif à ce point avant de prendre un all inslusive.

L’hôtel était au Sud à Playa Blanca mais Lanzarote étant une petite île nous avons largement pu nous rendre d’un point à un autre pour visiter tout en rentrant pour les repas.

Le THB est équipé de 8 piscines dont une adults only. Lors de notre passage, elle était fermée au public probablement suite à la baisse de fréquentation.

Une grande piscine se situe dans le complexe et de petites piscines se trouvent dans chaque lot de résidences.

Il s’agit de petits appartements comprenant un salon avec télévision, une kitchenette, une chambre climatisée et une petite terrasse (ou balcon selon l’étage) disposant d’un accès Wifi.

A notre arrivée, nous nous sommes donc octroyés un après-midi farniente piscine. Le seul de notre séjour.

  • Jour 2 : El lago verde / Los Hervideros / Les piscines naturelles de Los charcones/ Las salinas de Janubio

El lago verde

Nous avons décidé de commencer notre road trip par El lago verde qui se situe à El Golfo, il s’agit d’un lac dont la couleur verte tranche avec le bleu de l’océan qui se trouve à quelques dizaines de mètres de là.

Pour s’y rendre 2 possibilités :

– un accès avec parking dans le village d’El Golfo avec une vue plongeante sur le lac,

– un accès en vous garant sur le côté de la route LZ-703 et vous rendant au lac à pieds par une descente (compter 20 minutes de marche) Le chemin est très praticable. La vue est plus proche.

Nous avons fait les 2 pour avoir toutes les vues.

Allez y tôt pour profiter du site avant l’arrivée des touristes.

Après le lac vert, vous pouvez continuer sur la LZ-703, elle vous mènera à Los Hervideros.

A cet endroit, la lave est très découpée et acérée formant des balcons surplombant l’océan.

Le site est très beau mais très fréquenté car facilement accessible.

En tournant le dos à l’océan, nous avons pu admirer la vue exceptionnelle sur le parc régional des volcans.

Las salinas de Janubio

Vous pouvez vous rendre sur le site en accédant directement aux marais salants par la LZ-703. Vous pouvez admirer les salins à partir du Mirador de Las Salinas.

Je vous conseille de prendre la route LZ-701 et de vous garer sur le terreplein. Ensuite vous longez la route pour admirer les salins à vos pieds.

Le point de vue est saisissant avec les différentes variations de couleur des salins.

Les piscines naturelles de Los Charcones

Ce site est vraiment incroyable.

Pour s’y rendre, il faut prendre la route LZ-2 que vous trouverez sur Google. Elle vous mènera au portail d’une propriété privée où un panneau vous donnera alors les bonnes indications pour vous guider. Tout le monde le fait car la position indiquée sur plusieurs sites n’est pas la bonne.

Pour observer la beauté du paysage et vous baigner dans les piscines naturelles, je vous conseille d’être équipés de bonnes chaussures. Ce n’est pas accessible à tous. Soyez prudents car vous allez devoir longer la côte sur de la lave acérée qui peut être très coupante. 

Pour accéder aux piscines naturelles il faut descendre en contrebas des rochers, il y en a plusieurs le long de la côte.

A vous de choisir la vôtre. Nous concernant nous en avons testé 4. Chacune différente offrant un point de vue unique.

Nous étions seuls au monde sans aucun vis-à-vis pour profiter de ces merveilles de la nature.

  • Jour 3 Le parc de Timanfaya

Pour pénétrer et accéder aux montagnes de feu, vous allez devoir passer un point de contrôle payant vous donnant accès au site en voiture.

Une fois sur place, vous découvrirez le paysage mais aussi les démonstrations des guides du parc qui vous permettent de vous rendre compte de la chaleur que dégage encore ce volcan.

D’ailleurs, le restaurant cuit ses cuisses de poulet à la chaleur du volcan !

L’entrée au site inclus un tour en bus qui fait un circuit en boucle pour mieux pénétrer dans le parc. Ce n’est pas vraiment indiqué donc nous l’avons raté et ce n’est qu’en voyant les bus après que nous nous sommes interrogés.

D’un autre côté aucun regret car le bus était bondé de touristes et ce n’est pas trop notre truc.

Prenez le temps de prendre un café et d’admirer le paysage.

El cuervo

Il se situe en bordure de la LZ-56. Un grand parking borde le site.

C’est le 1er volcan a être entré en activité en 1730.

On en fait le tour en une heure environ (terrain plat et accès facile) et on peut pénétrer au cœur de son cratère. Alors qu’il semble être un volcan de plus sans intérêt, ça vous vraiment le coup de vous arrêter .

La caldera Colorada

On y accède par la LZ-56.

Vous pouvez monter en haut de la caldera par un petit chemin qui se situe face à la bombe volcanique. La vue d’en haut vaut vraiment la montée. Attention au vent qui peut parfois être très violent, c’est souvent le cas lorsque l’on se trouve en hauteur.

Et cette couleur est incroyable !

  • Jour 4
  • La Ruta del littoral

Nous avons fait plusieurs randonnées durant notre séjour.

Celle du sentier du littoral est à faire.

Elle va de El Golfo à Playa del Paso et longe la côte.

Cette randonnée longe le littoral sur 12,6 km, a travers la mer de lave. Nous l’avons parcouru qu’en partie puisque l’aller / retour, plus de 25 km, nous aurait pris une bonne partie de la journée.

Les points de vue sont tous contrastés et différents.

Ici aussi équipez-vous de bonnes chaussures !

Papagayo 

Cette plage située dans une crique est accessible par un chemin de terre que l’on emprunte après un passage payant (3 euros).

Une fois sur place vous avez le choix entre plusieurs plages, nous avons choisi Papagayo.

Vous y accédez par des escaliers aménagés.

Le site est calme et familial.

Et surtout c’est un magnifique spot de snorkeling.

Donc n’hésitez pas une seconde enfilez votre masque et vos palmes et plongez !!!

Juste un petit rappel : respectez les fonds sous-marins, on ne cherche pas à attraper les poissons, à les nourrir et on ne détruit par l’écosystème donc soyez attentifs à l’utilisation de vos palmes 😉

Et pour tous ces efforts je vous conseille de faire une pause au bar el Barba qui surplombe la plage de Papagayo. Le mojito est excellent et le personnel très sympathique.

  • Jour 5

La caldera Blanca

C’est vraiment la randonnée que nous avons préférée.

Il faut compter environ 3h30 de rando pour prendre le temps. Le chemin est indiqué. Elle est de difficulté moyenne.

Après quelques centaines de mètres à travers la mer de lave, on commence la montée sur la Caldera Blanca. Ça se fait bien, le sentier est indiqué.

Arrivés en haut, c’est une vue à 360 degrés qui s’est offerte à nous. Avec une vue sur la mer de lave et qui s’étend de Famara au sentier du littoral et à Timanfaya.

Et le cratère impressionnant de la caldera blanca ouvert et de 1 km de diamètre donne l’impression qu’une météorite s’est écrasée en son centre. Le site est magique !

A faire absolument !!!!!

Papagayo et mojito 😊

Après l’effort, le réconfort ! Nous sommes retournés à Papagayo pour une nouvelle session de snorkeling.

  • Jour 6

Le jardin des cactus

La dernière plus grande entreprise de César Manrique.

Le jardin des cactus est niché au milieu de la plus grande culture de figuiers de barbarie.

4500 plantes de 450 espèces de cactus différences rien que ça.

Nous l’avons parcouru dans tous les sens.

On accède aux différentes espèces par le jardin mais aussi grâce à des terrasses qui offrent un point de vue différent à chaque fois.

Arrêtez vous et prenez le temps de boire un café au bar qui surplombe le jardin. Vous pourrez avoir une vue par delà le site.

Famara :

Le soir où nous avons voulu observer le coucher de soleil, le temps n’était malheureusement pas de la partie pour nous baigner mais nous avons pu faire une longue promenade sur la plage.

  • Jour 7 :

Pour la suite de notre séjour, nous avons changé d’hébergement.

J’ai trouvé sur booking une petite maison de campagne à Haria perdue dans la pampa et au charme unique : Manoa eco house

Son emplacement est idéal pour découvrir le nord de l’île. Elle se situe au pied du Monte Corona que l’on ne cesse d’admirer. Nous sommes seuls au monde et ça offre un calme et sérénité incroyables. Et notre hôte était particulièrement sympathique.

Los Jameos del agua

Los Jameos se situent dans le tunnel de lave qui est le plus proche de la mer. Ils s’agit d’une série de 3 grottes de lave ou César Manrique est intervenu au niveau de l’architecture afin de créer le 1er centre d’art, de culture et de tourisme.

Le lieu est composé d’un lac salé souterrain, d’un restaurant, de jardins, d’une piscine vert émeraude, d’un musée et d’un auditorium.

Vous pourrez admirer dans le lac intérieur une espèce de petits crustacés unique et endémique (Blancs et aveugles) qui sont très sensibles aux changements dans le lagon, y compris les effets sur le bruit et la lumière. Il est par exemple interdit de jeter des pièces dans le lagon.

Ce lieu est exceptionnel tant par sa beauté naturelle que par la conception de César Manrique. Nous aurions pu y rester des heures. C’est très apaisant (je précise que nous y sommes allés tôt de façon à profiter du lieu sans l’affluence forte des touristes).

Les criques d’Orzola

Nous sommes ensuite allés profité des criques d’Orzola qui se situent le long de la route LZ-1.

Du sable fin, de petites criques, des arcs de rochers pour se protéger du vent. Un vrai moment de plaisir !

  • Jour 8 :  

Mirador del Rio

Le Mirador del Rio se situe à la pointe nord de Lanzarote.

Il est situé tout en haut de. Et offre une vue sur l’île de Graciosa avec ses X volcans mais aussi sur les salines qui se situent juste en contrebas.

Comme toujours nous avons fait une pause café pour apprécier la beauté du lieu d’autant plus que le café comprend un salon ouvert meublé par Manrique.

La vue peut être admirée du mirador, de son balcon mais aussi de la terrasse qui se trouve juste au dessus.

 

La Graciosa

On accède à la Graciosa en prenant le bateau à partir d’Orzola.

Nous y sommes allées la veille pour consulter les horaires et j’ai été abordé par un vendeur qui m’a proposé une réduction si je prenais mon billet immédiatement pour le lendemain.

Pour info, l’aller retour nous a coûté 19 euros au lieu de 26 euros.

La traversée en bateau permet d’avoir une vue sur les côtes et un point de vue différent. Elle dure 40 minutes.

A l’arrivée sur La Graciosa, vous avez plusieurs possibilités de plages.

Le temps de marche est différent pour y aller. Il n’y a pas de transports en commun sur l’île.

Vous pouvez louer un vélo ou prendre une voiture taxi pour vous rendre sur les plages. Aucun tarif n’était affiché pour les vélos et les tarifs des voitures taxi nous ont paru exorbitants.

Nous avons donc préféré nous rendre à pieds à La playa Francesa. il faut compter 1h15 de marche environ. L’accès est aisé, on parcours d’autres plages en y allant et c’est un très beau spot de snorkeling. N’oubliez pas de prendre de l’eau. Il n’y a aucune vente en dehors du village principal.

  • Jour 8 :

Cueva de Los Verdes

C’est la visite que nous avons la moins aimée, même si le site est exceptionnel puisqu’on pénètre à l’intérieur d’une coulée de lave gigantesque et on visite la partie inférieure et la partie supérieure.

Cette visite est obligatoirement guidée et commentée et donc très très touristique !O

La visite de la coulée de lave se fait par groupe de 50 personnes . Même si le principe est tout à fait compréhensible, il y a une certaine frustration de ne pas pouvoir profiter des lieux à son rythme, cela perd de son charme car on est assez agglutiné et on tombe sur des touristes qui ne respectent pas forcément les autres.

Bref, ce n’est pas du tout ce que nous recherchons lorsque nous voyageons. Nous n’avons donc pas trouvé le charme que nous attendions.

Punta Mujeres

A faire absolument !!!!

Plusieurs piscines naturelles sont parsemées le long de Punta Mujeres qui est un petit village de pêcheurs aux maisons blanches.

L’atmosphère de ce village est très agréable et nous avons adoré ce moment.

Toutes les générations se côtoient aux bords des piscines naturelles et notamment autour des 2 piscines les plus protégés.

Chacun vient étaler sa serviette sur les escaliers ou le moindre rebord qui entoure les piscines naturelles. Les enfants et les adolescents plongent du haut des escaliers.

C’est vraiment une atmosphère unique et familiale que je vous conseille vivement.

Pour déjeuner n’hésitez pas à tester le restaurant Sol y Luna.

Nous avons ensuite rejoint notre dernier hébergement près de Teguise.

L’ Eco Dome où nous avons séjourné 2 nuits. Une bulle (le domaine en compte 2). C’est un super souvenir car on a l’impression d’être immergé dans la nature environnante.P

Prévoir des boules suies car lorsque le vent souffle fort la nuit il fait claquer la toile en plastique sur la structure.

  • Jour 9 : 

Las penas del Chache

Les penas del Chache sont le point culminant de Lanzarote à 674 mètres.

Le départ se trouve vers le mirador Marranco del Chafaris. On part sur les chemins en direction des crêtes (et en laissant l’observatoire sur notre gauche).

On longe les crêtes et leurs vues incroyables puisqu’elles surplombent Famara.

La randonné se termine à Ermita de Las Nieves où petite chapelle vous accueillera. Elle est fermée du public mais ça vaut le coup d’œil.

Nous sommes ensuite revenus par la route jusqu’à notre voiture. Il faut compter environ 2h pour faire cette randonnée.

Cueva del agua

En fin de journée, nous sommes partis pour nous baigner à la cueva del agua.

La cueva est reliée à l’océan par une cavité qui se trouve sous la roche, les assauts répétés de l’océan entraînent la formation de Geyser. A faire absolument !!!

Playa de Famara

A faire absolument !!!

Un coucher de soleil à Famara avec les reflets sur le sable c’est juste magique !!!

Je vous conseille la Hamburgueseria, un petit resto dans les rues arrière mais sui est vraiment parfait sur le rapport qualité prix.

  • Jour 10 :  

Maison musée de Cesar Manrique

La visite que j’ai préférée.

La dernière maison habitée par César Manrique. Tout est resté à l’identique à sa mort.

J’ai trouvé cet endroit très touchant car on a vraiment l’impression qu’il vient de quitter les lieux.

Fan de vintage comme moi, vous serez conquis !!!

La Montana blanca

Avant de reprendre l’avion, nous avons eu assez de temps pour aller voir la Montana Blanca près de Tías et ses canyons qui peuvent donner l’impression de se croire a Antelope Canyon.

Rapide et facile d’accès, je vous conseille cette visite de courte durée qui vous en mettra plein les mirettes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s